tortionnaire

tortionnaire

tortionnaire [ tɔrsjɔnɛr ] n.
• 1832; adj. « injuste » 1412; lat. médiév. tortionarius « injuste », du bas lat. tortionare « tourmenter »
N. m. Bourreau chargé de torturer les condamnés. Les tortionnaires de l'Inquisition.
N. Personne qui fait subir des tortures (1o, mod.). bourreau. Les tortionnaires des résistants. Adj. Militaires, policiers tortionnaires.

tortionnaire nom (latin médiéval tortionarius, de tortio, torture) Personne qui torture pour arracher des aveux ou par pur sadisme. ● tortionnaire nom masculin Juge qui ordonnait et bourreau qui appliquait la torture.

tortionnaire
n. m. Personne qui torture qqn.

TORTIONNAIRE, adj. et subst.
I. — Adj., vieilli. Qui torture, qui sert à torturer. Synon. tortureur (dér. s.v. torturer). Appareil tortionnaire; procédés tortionnaires. Mettre une fille de vingt-trois ans au pain et à l'eau?... s'écria le président de Bonfons, et sans motif; mais cela constitue des sévices tortionnaires (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 207). Voir rouer un pauvre diable, cela vaut-il une si longue attente? Ce supplice est fade, bourgeois et commun. Si c'était quelque (...) tenaillement avec pinces de fer rouge, quelque application de poix bouillante et de plomb fondu, quelque chose d'ingénieusement tortionnaire et de férocement douloureux, faisant honneur à l'imagination du juge ou à l'habileté du bourreau; oh! alors, je ne dis pas (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 470).
P. anal. Qui occasionne des souffrances morales. La providence, cette providence tortionnaire, vous rattache de jour en jour à la vie par des riens (GONCOURT, Journal, 1862, p. 1141).
II. — Subst. Synon. bourreau.
A. — [Du Moy. Âge jusqu'à la Révolution] Personne chargée d'appliquer la torture judiciaire aux condamnés. Tortionnaires de l'Inquisition. Quelle belle attitude il eut sous la barre du tortionnaire, lorsqu'il fut roué en pleine place d'Orthez! (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 74). Le bourreau travaille avec timidité (...). Quelle misère! Lorsqu'on le compare aux invicibles tortionnaires du vieux temps! (HUYSMANS, Là-bas, t. 2, 1891, p. 150).
B. — Personne qui utilise la torture à l'encontre de quelqu'un (généralement pour obtenir des aveux, des renseignements). Gaure subit de la part de la police allemande une pression terrible. On pressentait qu'il était l'un des chefs, on voulait lui arracher des noms. Dix fois il fut ramené devant ses tortionnaires (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 93). Paradoxalement, les tortionnaires, tout en maltraitant les corps pour briser la résistance morale des torturés, admettaient leur libre arbitre. À la limite, la torture pouvait devenir une sorte de combat dont le vainqueur n'était pas forcément le bourreau (J.-C. LAURET, R. LASIERRE, La Torture propre, 1975, p. 14).
C. — P. anal. Celui, celle qui provoque volontairement des souffrances physiques ou morales chez quelqu'un. Fais bien sentir qu'il a été exploité et tyrannisé dans tous les journaux où il a écrit [Théophile Gautier]; Girardin, Turgan et Dalloz ont été des tortionnaires pour notre pauvre vieux, que nous pleurons. Moi, je ne me console pas de sa perte (FLAUB., Corresp., 1872, p. 448). Ceux qui veulent faire le salut des autres sont des tortionnaires ou des indiscrets, des zélés, des arrivistes aussi, à bien regarder (DUHAMEL, Cécile, 1938, p. 16).
REM. Tortionner, verbe trans., rare. Synon. de torturer. Ce mort (...) est plus vrai, plus terrible, plus fait de chair inanimée, convulsée encore par l'agonie, que tous les cadavres tourmentés qu'on tortionne aujourd'hui sur les tombes (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Tombales, 1881, p. 1208).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1412 « injuste, intolérable » (Sentence de la Prévôté, L. C. De D., Glossaire de l'Orléanais ds LA CURNE); 2. 1579, mai « qui sert à torturer » emprisonnemens tortionnaires (Ordonn. de Henry III ds GDF. Compl.). B. Subst. 1. 1832 « bourreau qui infligeait la torture » (HUGO, N.-D. Paris, p. 363); 2. 1868 « qui inflige une torture morale à quelqu'un » (MALLARMÉ, Corresp., p. 278). Empr. au lat. médiév. tortionarius (att. fin XVe s. ds DU CANGE), latinisation de l'a. fr. torceunier (Psautier d'Oxford, 5, 5 ds T.-L.) « qui exerce des exactions », dér. du lat. tortio, v. torsion. Fréq. abs. littér.:57. Bbg. GOHIN 1903, p. 251 (s.v. tortionner). — QUEM. DDL t. 15.

tortionnaire [tɔʀsjɔnɛʀ] adj. et n.
ÉTYM. 1412, adj.; dér. sav. du lat. médiéval tortionarius « injuste », de tortionare « tourmenter », latinisation de l'anc. franç. torçonier, de torsio « torsion », et fig. « torture ».
1 Dr. Vx. Qui est inique, violent, tourmente les gens. || « Une loi (…) tortionnaire et tyrannique » (Voltaire).
1 Louis XI appelait familièrement maître Cornélius de ce vieux nom (torçonnier) qui, sous le règne de Saint Louis, signifiait un usurier, un collecteur d'impôts, un homme qui pressurait le monde par des moyens violents. L'épithète tortionnaire, restée au Palais, explique assez bien le mot torçonnier qui se trouve souvent écrit tortionneur.
Balzac, Maître Cornélius, Pl., t. IX, p. 912.
2 Aucune plainte ne s'éleva de ce tas d'hommes bafoués, houspillés, piétinés, rossés avec une férocité inouïe et une autorité tortionnaire de vendeur d'esclaves.
Léon Bloy, le Désespéré, p. 217.
2 Qui torture, donne la torture (rare en emploi adjectif). || Appareil tortionnaire.
a N. m. (XIXe). Celui qui torture les condamnés (dans les époques où l'on infligeait légalement des peines corporelles). Bourreau. || Les tortionnaires de l'Inquisition.
b N. (XIXe). Personne qui fait subir des tortures à ses semblables, notamment pour leur arracher des aveux. || Les tortionnaires des résistants (cit. 3). Tortureur. Adj. || Militaires, policiers tortionnaires.
3 Il guettait sur sa figure les intermittences de repos, et avec des ruses de tortionnaire, réveillait par un seul mot la douleur un instant calmée.
Maupassant, Pierre et Jean, VI (1888).
4 Il était de la race qui fournit aux casernes les adjudants corrects et tortionnaires.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. X, II, p. 24.
5 Peu de temps après, ces journaux rappelleront les massacres hitlériens, les jeux que d'autres appellent sadiques, d'une police qui recrutait ses tortionnaires parmi les Français. Des photographies montrent encore des cadavres dépecés, mutilés, et des villages en ruine, Oradour et Montsauche, incendiés par les soldats allemands.
Jean Genet, Pompes funèbres, p. 9.
DÉR. Tortionnairement, tortionner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tortionnaire — Tortionnaire. adj. de t. g. Inique, contre raison. Il n est guere en usage qu en ces phrases. Un emprisonnement injurieux & tortionnaire. une execution, une saisie injuste & tortionnaire …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tortionnaire — (tor si o nê r ) adj. 1°   Terme de jurisprudence. Inique, violent. Saisie tortionnaire. •   La loi qui permettrait d emprisonner un citoyen sans information préalable et sans formalité juridique, serait tolérable dans un temps de trouble et de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TORTIONNAIRE — adj. des deux genres T. de Jurispr. Inique et violent. Il n est guère usité que dans ces locutions : Un emprisonnement injurieux et tortionnaire ; une exécution, une saisie, etc., injuste et tortionnaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TORTIONNAIRE — adj. des deux genres Qui met à la torture. Des procédés tortionnaires. Il s’emploie aussi substantivement. Cet homme, ce geôlier est un tortionnaire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Tortionnaire — Torture Supplice de la roue. La torture est l imposition volontaire de sévices d ordre physique ou psychologique qui visent à faire souffrir un individu. Lorsque la torture accompagne l exécution d une condamnation à mort on parle plutôt de… …   Wikipédia en Français

  • tortionnaire — nm., bourreau : mayalâre (Arvillard), R. it. maiale <porc> ; bruta <brute>, bétye <bête> (Albanais, Villards Thônes.028) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Greta, La Tortionnaire — Titre original Greta Haus ohne Männer Réalisation Jesús Franco Acteurs principaux Dyanne Thorne Erik Falk Lina Romay Jesús Franco Tania Busselier Scénario Erwin C. Dietrich Jesús Franco Musique …   Wikipédia en Français

  • Greta, la tortionnaire — Données clés Titre original Greta Haus ohne Männer Réalisation Jesús Franco Scénario Erwin C. Dietrich Jesús Franco Acteurs principaux Dyanne Thorne Erik Falk Lina Romay J …   Wikipédia en Français

  • L'Après-midi d'un tortionnaire — (Dupa amiaza unui tortionar) est un film roumain réalisé par Lucian Pintilie, sorti en 2001. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 …   Wikipédia en Français

  • Scène de l'interrogatoire — Une femme attachée à une chaise et bâillonnée. La scène de l interrogatoire est une forme de jeu de rôle sadomasochiste dans laquelle les partenaires agissent en tant que tortionnaire et victime. Comme dans les cas réels de tortures, le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”